Happy Birthday Apollo 11

Sylvain Actualités 1 commentaire(s) 159 vue(s)

Happy Birthday Apollo 11

Un demi-siècle après l'alunissage de la mission Apollo 11, cet événement planétaire continue de susciter l'intérêt et de déchaîner les passions créatrices, y compris parmi celles et ceux qui ne l'ont pas vécu. La conquête de la lune est un premier pas qui a ouvert la voie à bien d'autres exploits perçus à tort comme moins spectaculaires, tels que la station spatiale internationale habitée en permanence ou les prochaines promesses de voyage vers Mars, voire d'installation sur la planète. Le succès de 1969 n'a pas été le seul apanage de la NASA. Celle-ci s'est en effet appuyée sur les compétences technologiques d'autres entreprises, à l'image de ce qu'elle fait aujourd'hui avec Elon Musk. Le SpaceX de l'époque s'appelait Grumman Aircraft Engineering.

Un avion d'attaque, comme base de départ

Grumman est une entreprise américaine d'avions militaires qui a répondu en 1961 à un appel d'offres de la NASA visant à construire un engin spatial. Son savoir-faire était basé sur la conception d'avions d'attaque utilisés par l'US Army durant la deuxième guerre mondiale, celle de Corée et celle du Vietnam. L'histoire a retenu le nom de Neil Armstrong, mais il serait justice qu'elle mentionne au même titre ceux de Tom Dolan et de John Houbolt. Ce sont les deux ingénieurs qui sont à la base de la fabrication du module lunaire.

L'idée de départ

Le projet, sous l'appellation LOR prévoyait un lanceur accompagné de deux modules : Un engin de commandement servant au transport des astronautes en orbite de la lune, résistant aux conditions extrêmes de sortie et de retour dans l'atmosphère terrestre, ainsi qu'un autre engin destiné à l'atterrissage et le retour en orbite lunaire.

Un projet rondement mené

5 mois seulement après avoir décroché le contrat de la NASAGrumman lance la production de son module lunaire ! Moins de 5 années plus tard, celui-ci sera testé en orbite terrestre au cours de la mission Apollo 5, le 22 janvier 1968. Quant au programme Apollo 10, il permettra de tester pour la première fois la descente de l'engin, deux mois seulement avant la célébrissime Apollo 11, avec le succès que l'on connaît !