Un Serveur parfait sous Ubuntu 17.10 avec ISPConfig 3.1

Redactrice Tutoriaux 0 commentaire(s) 346 vue(s)

Un Serveur parfait sous Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) avec Apache, PHP, MySQL, PureFTPD, BIND, Postfix, Dovecot et ISPConfig 3.1

Tutoriel pour installer un serveur parfait sous Ubuntu 17.10

Ce tutoriel va vous montrer comment configurer un serveur Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) avec Apache2, Postfix, Dovecot, Bind and PureFTPD pour le préparer à l'installation de ISPConfig 3.1. Vous obtiendrez ainsi un hébergement Web, un Mail, une Mailinglist, un nom de domaine et un serveur FTP.

ISPConfig 3 est une interface de gestion de serveur qui vous permet de configurer les services suivants depuis un navigateur :  le serveur web Apache ou Nginx, le serveur mail Postfix, Courier ou le serveur Dovecot IMAP/POP3, MySQL, BIND ou le serveur de nom MyDNS, PureFTPd, SpamAssassin, ClamAV et bien d'autres encore.  Cette configuration prend en charge l'installation d'Apache (au lieu de Nginx), BIND (au lieu de MyDNSN) et Dovecot  (au lieu du Courier).

Ce tutoriel concerne Ubuntu 17.10, une version non-LTS (Long Term Support). La plupart des utilisateurs préfèrent un système d'exploitation LTS car celui-ci reste à jour plus longtemps et fournit des correctifs de sécurité. La dernière version LTS sortie est Ubuntu 16.04, et ce tutoriel existe aussi pour Ubuntu 16.04. Faites attention, si vous avez besoin des derniers packs (et que vous n'avez pas de difficulté avec une période d'assistance courte) alors vous pouvez continuer avec ce tutoriel. Si vous avez besoin d'une période d'assistance plus longue alors suivez plutôt à la place le tutoriel "un serveur parfait - Unbutu 16.04"


1. Note Préliminaire

Dans ce tutoriel, j'utilise comme nom d'hôte server1.example.com avec l'adresse IP 192.168.0.100 et la passerelle réseau 192.168.0.1. Ces paramètres seront différents vous concernant et vous devrez donc les remplacer par les vôtres. Avant d'aller plus loin, et comme cela est expliqué dans le tutoriel vous devez avoir au moins une installation basique de Ubuntu 17.10.


2. Editez /etc/apt/sources.list et actualisez Linux

Editez /etc/apt/sources.list et actualisez Linux

Editez /etc/apt/sources.list. Rendez inactif ce code ou retirez l’installation du ficher et assurez-vous que les répertoires universe et multiverse sont actifs. Cela doit ressembler à cela:

$ nano /etc/apt/sources.list

# deb cdrom:[Ubuntu-Server 17.10 _Artful Aardvark_ - Release amd64 (20171017.1)]/ artful main restricted
#deb cdrom:[Ubuntu-Server 17.10 _Artful Aardvark_ - Release amd64 (20171017.1)]/ artful main restric# See http://help.ubuntu.com/community/UpgradeNotes for how to upgrade to
# newer versions of the distribution.
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful main restricted
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful main restricted
## Major bug fix updates produced after the final release of the
## distribution.
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates main restricted
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates main restricted

## N.B. software from this repository is ENTIRELY UNSUPPORTED by the Ubuntu
## team. Also, please note that software in universe WILL NOT receive any
## review or updates from the Ubuntu security team.
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful universe
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful universe
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates universe
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates universe

## N.B. software from this repository is ENTIRELY UNSUPPORTED by the Ubuntu
## team, and may not be under a free licence. Please satisfy yourself as to
## your rights to use the software. Also, please note that software in
## multiverse WILL NOT receive any review or updates from the Ubuntu
## security team.
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful multiverse
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful multiverse
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates multiverse
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-updates multiverse

## N.B. software from this repository may not have been tested as
## extensively as that contained in the main release, although it includes
## newer versions of some applications which may provide useful features.
## Also, please note that software in backports WILL NOT receive any review
## or updates from the Ubuntu security team.
deb http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-backports main restricted universe multiverse
# deb-src http://de.archive.ubuntu.com/ubuntu/ artful-backports main restricted universe multiverse

## Uncomment the following two lines to add software from Canonical's
## 'partner' repository.
## This software is not part of Ubuntu, but is offered by Canonical and the
## respective vendors as a service to Ubuntu users.
# deb http://archive.canonical.com/ubuntu artful partner
# deb-src http://archive.canonical.com/ubuntu artful partner

deb http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security main restricted
# deb-src http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security main restricted
deb http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security universe
# deb-src http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security universe
deb http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security multiverse
# deb-src http://security.ubuntu.com/ubuntu artful-security multiverse

Ensuite exécutez

$ apt-get update

pour mettre à jour le pack de données apt et

$ apt-get upgrade

pour installer les dernières mises à jour (s’il y en a).

Si vous voyez qu’un nouveau kernel s’est installé parmi les mises à jour, alors vous devrez rebooter le système comme ceci :

$ reboot

3. Changez le Shell par défaut

/bin/sh est synonyme de  /bin/dash, mais toutefois nous avons besoin de /bin/bash, et pas de /bin/dash. En conséquence nous faisons ceci :

$ dpkg-reconfigure dash

Use dash as the default system shell (/bin/sh)? <-- Non

Si vous ne faites pas cela, l’installation de ISPConfig échouera.


4. Désactivez AppArmor

AppArmor est une extension de sécurité (similaire à SELinux) qui devrait fournir une extension de sécurité. A mon avis, vous n’avez pas besoin de configure un système sécurisé, et habituellement cela cause plus de difficultés que d’avantages (pensez à cela après avoir passé une semaine à rechercher les erreurs parce que telle fonction n’aura pas marché comme espéré, et là vous trouverez que finalement que tout était ok et que c’était juste AppAmor qui causait le problème)

En conséquence, je le désactive (cela est obligatoire si vous voulez installer plus tard ISPConfig).

On peut le désactiver de la manière suivante :$ service apparmor stop
$ update-rc.d -f apparmor remove
$ apt-get remove apparmor apparmor-utils

 

Cliquez sur "Page suivante" pour accéder à la suite de ce tutoriel.